Dead Cells : Fatal Falls DLC

Dead Cells : Fatal Falls DLC

En ce début d’année, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester bon nombre de nouveautés faute de temps. Mais, lorsque le DLC d’un des jeux indépendants les plus marquants de ces dernières années est sorti, je n’ai pas franchement hésité à sauter le pas pour retourner dans ces décors en perpétuelle évolution de Dead Cells.

Retour sur Dead Cells, l’original !

Dead Cells est un jeu d’action plateforme développé par les français de Motion Twin, société Bordelaise née en 2001. Sorti à la base sur PC en 2017 (early access), il a ensuite été adapté sur toutes les consoles de salon ainsi que sur l’hybride de Nintendo, la Switch. Les développeurs ont apporté un suivi assez conséquent en tenant compte des remarques des joueurs, mais aussi en ajoutant des DLC permettant de prolonger l’expérience de jeu. Réunissant deux genres totalement différents l’un de l’autre, il mélange à la fois les concepts de Roguelite (Rogue Legacy, Binding of Isaac, Enter the Gungeon…) et les composants du metroidvania (Castlevania Symphony of the Night, Super Metroid…) pour se définir au final comme un « RogueVania », se déroulant dans un univers médiéval assez glauque.

Un gameplay particulièrement accrocheur

Pourtant diamétralement opposés de par leur nature, ces 2 genres sont parfaitement imbriqués dans Dead Cells. Vous y dirigez un prisonnier qui vient de se faire couper la tête par son bourreau et qui doit s’échapper de la prison dans laquelle il était enfermé. Votre objectif, outre passer les différents niveaux qui s’enchaînent plus ou moins rapidement, sera de collecter des cellules pour pouvoir les échanger contre des améliorations, conservées ensuite de run en run (à la manière de Rogue Legacy). Chaque mort est, par contre, définitive avec perte de l’arsenal gagné au cours de la partie et un nouveau monde est ensuite créé de façon (semi)-aléatoire pour les parties suivantes. Exploration, découverte de salles cachées, de bonus permettant d’appréhender différemment l’aventure mais également combats d’anthologie sont au programme assez chargé de Dead Cells.

 

Un succès pour Dead Cells plus que mérité !

Doté d’une réalisation magistrale en 2D à base de pixelart, il fait partie de ces titres qui n’ont absolument rien à envier aux AAA tout en proposant une durée de vie colossale, si ce n’est infinie si l’on tient compte des challenges quotidiens et de l’aventure si dense. Qui plus est, nos petits « Frenchies » de Motion Twin ont assuré un suivi très intéressant, n’hésitant pas à mettre en avant les souhaits des joueurs et surtout de mettre régulièrement à jour leur enfant, si cher à leurs yeux. Vous l’aurez compris, la critique fut assez dithyrambique à son sujet (avec plus de 3 millions de jeux vendus !) et ce n’est pas le fan de Roguelite que je suis qui vous affirmera le contraire. Si vous ne connaissez pas et que vous n’avez pas peur de mourir régulièrement, lancez-vous, votre expérience vidéoludique n’en sera que grandie !

 

Des DLCs au contenu déjà bien fourni…

Je disais lors du paragraphe précédent qu’il existait beaucoup de mises à jour à Dead Cells. Le studio proposa également des DLC, qui, à ce jour, se montent au nombre de 3, par ordre chronologique :

  • Rise of the Giant (gratuit) apporte 2 nouveaux niveaux ainsi que 2 nouveaux boss mais également 13 nouvelles armes et compétences, de nouvelles runes, secrets et améliorations à débloquer pour l’histoire principale et ce contenu. L’art de remercier les joueurs et adorateurs de Dead Cells.

  • The Bad Seed (payant) va permettre de diversifier vos runs avec un accès à de nouvelles zones dès le départ (Serre, Marais des Fugitifs, Tanière), un nouveau boss de forme insectoïde particulièrement costaud à venir à bout et bien évidemment de nouveaux items à débloquer. Ces ajouts ont la particularité de diversifier le gameplay mais également les différents niveaux dans lesquels notre aventure se déroule. Indispensable !

 

Qu’en est-il donc de ce nouveau contenu téléchargeable, accessible pour la modique somme de 4.99€ ?

Dead Cells Fatal Falls !

Les chutes fatales, en voilà un titre qui fleure bon le die & retry, on meurt toujours assez régulièrement – voire même plus – devant l’exigence de son gameplay. On ne déroge pas à la règle propre au jeu original notamment de par la structure des niveaux et des ennemis rencontrés. Du côté des nouveautés, bien évidemment on retrouve dix nouvelles tenues et sept nouveaux objets à débloquer, qui auront pour principal objectif de renouveler votre propre expérience avec Dead Cells. Mais ce qui fait surtout la force de ce nouveau contenu, c’est bien entendu ses trois nouveaux biomes, son nouveau boss et ses huit nouveaux types d’ennemis permettant d’apporter un petit vent de fraîcheur , si tant est que Dead Cells en avait besoin.

Temples brisés

C’est là où le titre du DLC prend tout son sens, nous sommes face à un niveau intégralement en extérieur avec une verticalité assez prononcée, des sauts à manœuvrer en tenant compte du vide se trouvant sous vos pieds. Accessible juste après le Pont Noir (et le combat du concierge), de nombreux pièges se trouveront sur votre chemin qui ne manqueront pas de vous faire chuter et perdre de trop précieux points de vie… et sans compter les ennemis tous aussi retorses les uns que les autres (corbeaux kamikazes, monstres lançant des éclairs, des barres de HP interminables…). Ce premier niveau vous fera réapprendre les patterns de chaque nouvel ennemi comme si vous jouiez à Dead Cells pour la première fois et c’est assez punitif ! Je vous aurai prévenu.

Rivages éternels

Ici, bien que différent des niveaux originels, on retrouve quelque chose de plus proche de ce que l’on connaît habituellement dans Dead Cells. Cependant, pour y accéder il vous faudra faire preuve d’un peu de réflexion. Alors, ne vous attendez tout de même pas à une énigme tordue à la façon d’un Ron Gilbert sur Monkey Island ou plus récemment sur Thimbleweed Park mais c’est assez inhabituel pour ce titre. Ensuite, on retrouve un univers très sombre à la façon des égouts, parsemé d’effets de lumière à faire pâlir JJ Abrams (sic). Quelques ennemis propres à cette zone voient le jour avec notamment la possibilité de les faire revenir à la vie, à la façon des Dummies des premiers niveaux qui leur confèrent une sorte de bouclier. Bref, on revient dans cette zone à du Dead Cells d’origine et ce n’est pas pour m’en plaindre.

Mausolée

Comme pour le niveau du Pont Noir, c’est le stage où vous rencontrerez le boss de ce DLC pour un combat de maître pour lequel il vous faudra être particulièrement bien équipé ! Pas de spoil sur ce passage, vous comprendrez bien qu’il s’agit du clou du spectacle offert par ce contenu supplémentaire 🙂

 

Pour conclure, vous l’aurez compris Fatal Falls est un DLC d’excellente qualité. Il permet à chacun de remettre le couvert, si tant est que vous aviez abandonné vos runs sur Dead Cells. A la fois plaisant par les nouveaux biomes rajoutés et grisant au niveau de son action, vous en aurez clairement pour votre argent. Mon seul regret ? Comme à chaque fois où les développeurs sont généreux avec nous (coucou Yacht Club !), on en redemande encore plus !

Les commentaires sont clos.