PCem : la solution ultime pour le PC Retro ?

PCem : la solution ultime pour le PC Retro ?

Maintenant que vous savez que je suis un fan de retrogaming micro, je vais vous présenter une solution qui est idéale pour faire fonctionner vos vieux jeux. Ici, je ne parle pas des jeux que l’on peut trouver sous Steam ou mieux encore GOG fournis bien souvent avec une version de DosBox configurée pour qu’ils puissent tourner sur les machines actuelles. Non, nous allons plutôt aborder un émulateur.

 

Emulateur – machine virtuelle, kézako ?

Vous devez certainement connaître ce qu’est un émulateur. Pour ceux qui ont du mal à suivre, il s’agit d’un programme fonctionnant sur un ordinateur (ou une console) permettant de simuler l’existence de la machine réelle. Dans le monde de l’arcade et des consoles, cela existe depuis de nombreuses années et cela permet de jouer aux machines telles que la NES, la Mega Drive ou encore la Neo Geo depuis un ordinateur ou d’autres systèmes tels que le RaspberryPi ou la PS Vita. DosBox est, quant à lui, un émulateur qui va permettre de faire fonctionner un jeu tournant sous DOS sur des machines actuelles comme sous Windows 10.

L’outil dont nous allons parler ce jour, PCem, va dans ce sens mais en le combinant avec les machines virtuelles. En effet, il existe pléthore de logiciels (plus ou moins payant) qui simulent une machine virtuelle que l’on peut configurer de A à Z (VMWare pour le plus connu). Notre émulateur reprend ce principe en permettant de recréer des machines du début des années 80 à nos jours avec toutes sortes de configurations possibles.

 

De l’émulation de machines ?

Là où PCem est beaucoup mieux adapté qu’un logiciel de virtualisation de machine est qu’il se consacre uniquement au vieil hardware. Sont donc prises en compte des machines allant du 8086 aux derniers Pentium (les premières générations), avec émulation des disques dur (formats d’époque), lecteurs de disquettes, de CD-Rom, typologies d’écrans (CGA, EGA, VGA etc…) et cartes sonores ! Pour ma part, j’ai réussi à recréer les machines que j’ai pu détenir depuis le 8088 jusqu’au Pentium 233 MMX. Chaque fois un espace disque alloué comme si cette machine détenait son propre disque dur et évidemment l’installation de l’OS correspondant.

Certains diraient sûrement que c’est une réelle horreur mais me concernant cela me replonge dans ces douces années. Créer des multi-boot et bidouiller les autoexec.bat et config.sys afin de libérer un maximum de mémoire conventionnelle ou autre a toujours été un jeu pour moi. Le gros point positif est vraiment de recréer l’environnement d’époque allant même jusqu’à l’utilisation des disquettes par le biais d’images (virtuelles) de celles-ci permettant de simuler les lecteurs A: et B:. Même chose pour tout ce qui tourne sur CD-Rom si ce n’est que si votre machine faisant tourner PCem détient un lecteur, vous pouvez carrément lancer vos propres supports physiques. C’est absolument génial pour qui détient dans sa collection ses jeux sur ce support et pouvant utiliser les roues de protection originales pour déjouer les codes.

 

Quel intérêt ?

Le principal intérêt réside dans la possibilité de faire tourner chaque jeu sur une machine facilement modifiable, en effet, il est possible de rajouter de la RAM, changer l’affichage du VGA au CGA pour les jeux plus anciens et d’autres petites subtilités comme faire tourner un jeu sur une machine plus rapide…

Ensuite, me concernant, ayant peu de place à mon domicile, je n’ai pas la possibilité d’avoir une tour pour chaque configuration, il me reste bien des ordinateurs portables (sous Windows 98SE et XP) mais le feeling n’est pas le même. Autre aspect positif, le coût des pièces détachées pour remonter ce type de machine ne fait qu’augmenter au fil des années sans assurer une fiabilité à long terme de celles-ci. Par ailleurs, n’étant pas spécialement compétent en montage / démontage de hardware mais plutôt calé sur le software, cette solution du PCem est un très bon compromis.

En outre, on peut rajouter qu’il est très facile de programmer plusieurs machines, c’est mon cas, permettant de retracer une chronologie de jeux auxquels on a pu jouer (que vous pouvez suivre dans la rubrique Chronologie du site). Enfin, cet outil dispose de fonctionnalités récentes comme les screenshots mais tournant sous machine récente, il permet également via le multi tâche de streamer la fenêtre du vieil ordinateur ou d’enregistrer son contenu en vue d’une potentielle vidéo.

Quelques sites utiles pour PCem

Magiciso : logiciel permettant de créer des images de disquettes avec le contenu que vous pouvez retrouver sur le net
Abandonware-France : LE site référence en France avec ses sous sections toutes aussi intéressantes les unes que les autres
Archive.org : la plus gigantesque base de données, où j’ai pu retrouver une multitude de jeux MS-DOS au format « Floppy Image » très utile comme vous avez pu le voir sur PCem

 

Les commentaires sont clos.